Archives pour la catégorie Non classé

Carnaval aquatique

Bonjour à tous,

Après ces jours gras très festifs en Guadeloupe, voici un petit point des observations :

  • Elysia ornata a été repérée dans le Petit cul-de-sac marin par Thibaud Rossard en plein travail. Y’en a qui font de chouettes rencontres au boulot 😉
  • Camachoaglaja berolina : nouvelle espèce pour le site rencontrée par Julie à Bois Jolan. 
  • Dondice occidentalis en sortie en forte densité à Anse Dupuys par Guy et Nicole !
  • Costasiella ocellifera vue à Port-Louis par Julie et sur le même site de la Caye à Malendure mais en très très grand nombre par moi !

Belle fin de semaine à vous !

Bullement,

Mélodie

Terminer l’année en beauté !

Bonjour à tous, 

Je profite des vacances de fin d’année pour faire une mise à jour des observations : 

Laetitia a observé pour la première fois pour le site :

  • Dicata odhneri: Ce serait la première observation en Caraïbe selon Anne Dupont et Jessica Goodheart !! Bravo !! Mais cela reste à confirmer avec échantillonnage et analyse ADN. 
  • Cuthona iris : observée à Pointe-Noire, très colorée !

Karl a observé à St Barthélémy pour la première fois pour le site :

  • Haminoea elegans trouvée lors d’un inventaire dans un étang salé (l’étang de Saint Jean) en grand nombre avec des pontes. Elle fait une magnifique petite coquille très délicate au toucher !

Claire aux Saintes a observé une nouvelle espèce pour le site, à fond de curé :

Elle a observé également d’autres espèces :

De mon côté, j’ai eu la chance de rencontrer à Deshaies:

A Malendure, dans les herbiers, les hirondelles étaient en accouplement (Chelidonura hirundinina) et j’ai eu la chance de trouver une petite algue pagaie choisie comme maison par plusieurs individus de Costasiella ocellifera sur le site de la Caye. 

Merci à Claire, Karl et Laetitia pour leur super photos et données d’observations !!

Je vous souhaite à tous de belles fêtes de fin d’année,

Mélodie 

Observations du mois

Bonjour à tous,

Claire a observé de nombreuses espèces aux Saintes, en voici deux nouvelles pour le site:

Berghia rissodominguezi

Bulbaeolidiella alba : toute petite, quelques millimètres, elle est caractérisée une ligne rouge autour de la base de ses rhinophores qui ont de nombreux renflements

Je complète les nouvelles observations de Laetitia en Basse-Terre, à Pointe-Noire, avec une nouvelle espèce :

Okenia zoobotryon

De nombreuses autres espèces ont été rencontrées sur les côtes de notre archipel :

Learchis poica par Alain à Port-Louis et Anne à Deshaies. J’en profite pour vous partager les photos d’un individu observé en pleine phase d’alimentation sur des hydraires :

Learchis poica en alimentation sur des hydraires à Deshaies

Flabellina dushia par Laetitia à Malendure et par Guy et Nicole à l’Anse Dupuy,

Felimare ruthae et Pleurobranchus aerolatus par Claire aux Saintes et Guy et Nicole à Vieux Habitants,

Elysia pratensis à St-Barthélémy par Karl

Aphelodoris antillensis aux Saintes par Claire

Bonne découverte et merci aux participants !

Mélodie

Reprise des activités

Bonjour à tous,

après une longue pause estivale pour seaslugs guadeloupe, on attaque avec de très belles observations réalisées par Laetitia Rossignol et l’entrée dans la liste des participants de Jean-Pierre Caussat, mon partenaire de chasse à la limace et mon père !

Laetitia a fait de nombreuses et superbes rencontres tout l’été et je vais essayer de vous en faire part au fur et à mesure des articles, car il y en a beaucoup !! Comme quoi, quand on cherche, on trouve 😉

Alors pour débuter, 4 nouvelles espèces pour le site :

Bornella calcarata à Ferry

Spinoaglaja petra à Anse-Caraïbes

– Noumeaella kristensi à Ferry

– Philinopsis depicta à Anse-Caraïbes

Elle a également rencontré :

Flabellina engeli à Port-Louis

– Learchis evelinae à Pointe-Noire

Limenandra nodosa à Malendure (avec des parasites sur le dos)

Oxynoe antillarum à Pointe-Noire

Jean-Pierre a croisé Dondice occidentalis à Terre de Haut dans les herbiers.


Merci Laetitia et papa pour ces superbes observations !

Merci également aux autres participants qui ont envoyé des données durant l’été, je les mettrai au fur et à mesure sur le site

A très bientôt

Mélodie

61 espèces !!

Bonsoir à tous,

Voici quatre nouvelles espèces observées ces dernières semaines…. Ce qui permet à la liste de recensement du site de dépasser les 60 espèces !!!

Vous êtes de plus en plus à vous passionner pour la recherche d’opisthobranches et c’est vraiment un bonheur de recevoir vos observations !

Voilà les quatre nouvelles espèces :

  • Elysia cornigera (observée à Marie-Galante)
  • Babakina anadoni qui ressemble à un bonbon :p (Laetitia Rossignol et moi à Malendure et Claire Jeuffroy aux Saintes à la même période)
  • Phyllaplysia engeli au mimétisme topissime sur son brin de Thalassia testudinum (rencontre coup de bol à Bouillante)
  • Spurilla sargassicola observée dans les herbiers en côte sous le vent par Laetitia Rossignol et moi.

J’en profite pour souhaiter la bienvenue dans la liste des participants au recensement à Laetitia Rossignol qui a envoyé de nombreuses observations ces derniers jours !!

Claire Jeuffroy m’a également inondée d’observations !! 😉

Merci à ces deux plongeuses aux yeux de lynx, je mettrai les données à jour à mon retour de vacances 😉

Bon été à tous !

Mélodie

Observations du mois

Bonjour à tous,

Ce mois a été riche en rencontres :

Adrien Weckel a observé durant une plongée de nuit à l’Anse Dupuy (Vieux-Fort) : Felimare ruthae, Hexabranchus morsomus et Aplysia dactylomela (qui a failli faire une mauvaise rencontre avec un 24h 😉 )

Florian Labadie a rencontré Doriprismatica sedna à Tintamarre (Saint-Martin), Elysia pratensis au Moule à la plage de l’Autre Bord et Felimare kempfi à la tête à l’anglais.

Dans la littérature, il est indiqué que Tritonia hamnerorum se nourrit exclusivement de la gorgone éventail (Gorgonia ventalina). Cependant, cette espèce a été observée à trois reprises sur des gorgones plumes (ou à proximité) : Par Florian Labadie à Grande-Anse (Terre de bas), Alain Goyeau à Port-Louis, Nicole et Guy Van Laere à l’Anse Dupuy (plusieurs individus et des pontes).

J’ai observé cette espèce également à Antigua (Deep bay), l’été dernier, se baladant avec une petite crevette sur son dos.

On peut donc émettre l’hypothèse qu’elle s’alimenterait aussi de la gorgone plume (voici le lien d’une discussion intéressante : The sea slug forum ).

Merci aux plongeurs photographes pour les données et à bientôt pour des nouvelles espèces que je dois vous présenter 😀

Bon week-end !

Mélodie

Jolies rencontres

Bonjour à tous,

Les plongeurs Guadeloupéens ont fait de jolies rencontres ces dernières semaines :

  • Laurent Fey a observé un très beau vers plat,Pseudobiceros pardalis, en nage à la Pointe Thomas à Deshaies,
  • Adrien Weckel a rencontré Flabelleni engeli au phare de Vieux-Fort (seconde observation pour lui, il l’avait déjà vue à Port-Louis) et Platydoris angustipes, à Malendure, durant une plongée de nuit. Les individus de cette seconde espèce semblent être en « trailing » sur la photo (voir diaporama). C’est un comportement peu compris mais qui consisterait à suivre un autre individu grâce au mucus laissé au sol pour le rencontrer et se reproduire.
  • Alain Goyeau a rencontré un adulte de Petalifera ramosa à Port-Louis. C’est un très bel individu avec beaucoup de couleurs et qui n’est pas transparent, contrairement au juvénile rencontré dans les herbiers de Deshaies. Toujours à Port-Louis, sur un fond de 20 m sableux, il a rencontré plusieurs individus d’une espèce non décrite Armina sp.

Merci à eux pour les observations !

N’hésitez pas à partager l’information autour de vous.. C’est un site participatif qui a pour objectif une meilleure visibilité sur la présence des opisthobranches en Guadeloupe.

Bonnes découvertes et bonnes plongées,

Mélodie

Petites nouvelles avant Pâques

Bonjour à tous,

Un article pour mettre à jour le site avec les petites dernières de ce mois d’Avril. 

Pour la première fois, j’ai eu la chance d’observer le doris antillais (Aphelodoris antillensis) entre Vieux-Fort et Rivière Sens. Joli petit nudibranche identifiable par son manteau bordé de jaune et couvert de points blancs et marrons. 

J’ai également observé dans les herbiers de Folle-Anse à Marie-Galante, Limenandra nodosa. C’est une très belle espèce qui s’identifie aisément grâce à ses ronds roses et jaunes sur le dos et la tête !

 

Je vous souhaite à tous de très bonnes fêtes de Pâques et j’en profite pour vous partager  une boîte de chocolat, vue sur twitter, pour les fans de nudi comme nous 😉 

Mélodie 

Au calme dans la baie de Deshaies

Bonjour !

La commune de Deshaies est à l’honneur dans cet article car, en une seule plongée, j’ai observé 5 espèces différentes d’opisthobranches ! Certaines espèces ont déjà été rencontrées en Guadeloupe : 

Dans l’herbier, j’ai également eu la chance de croiser pour la première fois un juvénile transparent de Petalifera ramosa. Encore une nouvelle espèce pour le site !

Bonne découverte à tous et à bientôt !

Mélodie 

 

Des chloroplastes à la paille

Bonjour à tous, 

Trois nouvelles espèces d’opisthobranches ont été ajoutées à la liste de recensement Seaslugs Guadeloupe :

 

Elles appartiennent toutes les 3 à l’ordre des sacoglosses qui regroupe de nombreuses espèces ayant comme caractère commun de posséder une seule rangée de dents sur la radula (difficile à voir…). Plus facile à voir en plongée, la plupart des espèces ont des rhinophores (sortes « d’antennes ») enroulés et non lamellés. 

La majorité des espèces de cet ordre sont des herbivores qui utilisent les dents de leur radula pour perforer les cellules de l’algue et aspirer le contenu comme quand on utilise une paille (pas en plastique, bien entendu 😉 ) ce qui leur donne le nom de limaces de mer suceuses de sève. En fait, elles aspirent les chloroplastes contenus dans certains types d’algues et les stockent dans les expansions de leur système digestif pendant plusieurs jours, voir plusieurs mois chez certaines espèces, comme par exemple Elysia chlorotica (Rumpho et al, 2000) : c’est ce qu’on appelle la kleptoplastie. 

Ces chloroplastes restent totalement opérationnels et produisent de la matière organique grâce à l’énergie lumineuse. Donc en clair, ces petites limaces peuvent ne pas manger pendant plusieurs semaines et utiliser comme unique « carburant » le soleil

Quelques liens intéressants :

Bonne découverte et bon dimanche,

Mélodie