Des chloroplastes à la paille

Bonjour à tous, 

Trois nouvelles espèces d’opisthobranches ont été ajoutées à la liste de recensement Seaslugs Guadeloupe :

 

Elles appartiennent toutes les 3 à l’ordre des sacoglosses qui regroupe de nombreuses espèces ayant comme caractère commun de posséder une seule rangée de dents sur la radula (difficile à voir…). Plus facile à voir en plongée, la plupart des espèces ont des rhinophores (sortes « d’antennes ») enroulés et non lamellés. 

La majorité des espèces de cet ordre sont des herbivores qui utilisent les dents de leur radula pour perforer les cellules de l’algue et aspirer le contenu comme quand on utilise une paille (pas en plastique, bien entendu 😉 ) ce qui leur donne le nom de limaces de mer suceuses de sève. En fait, elles aspirent les chloroplastes contenus dans certains types d’algues et les stockent dans les expansions de leur système digestif pendant plusieurs jours, voir plusieurs mois chez certaines espèces, comme par exemple Elysia chlorotica (Rumpho et al, 2000) : c’est ce qu’on appelle la kleptoplastie. 

Ces chloroplastes restent totalement opérationnels et produisent de la matière organique grâce à l’énergie lumineuse. Donc en clair, ces petites limaces peuvent ne pas manger pendant plusieurs semaines et utiliser comme unique « carburant » le soleil

Quelques liens intéressants :

Bonne découverte et bon dimanche,

Mélodie

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *